Brian Nadler, docteur à l’HGH, formellement accusé de meurtre au premier degré.
Brian Nadler, docteur à l’HGH, formellement accusé de meurtre au premier degré.

Accusation de meurtre au 1er degré

Patrick Hacikyan
EAP
Des accusations de meurtre au 1er degré, la pire accusation qui peut être émise au Canada, ont été portées à l’endroit du Dr Brian Nadler, médecin interne à l'Hôpital général de Hawkesbury, vendredi dernier au Palais de justice de L’Orignal.

L'Hôpital général de Hawkesbury a reçu la visite, le jeudi 25 mars dernier en soirée, de la Police provinciale de l'Ontario pour enquêter sur des morts à caractère suspect. Suite à une collecte initiale d’information, l’OPP a procédé à l’arrestation d’un des médecins de l’hôpital, Dr Brian Nadler, 35 ans, demeurant à Dollard-des-Ormeaux au Québec. Le nom de la première victime présumée a été dévoilé ce lundi 29 mars par le détachement de Hawkesbury de la Police provinciale de l'Ontario. Il s’agit de Albert Poidinger, âgé de 89 ans et originaire de Pointe-Claire.  Le Dr Nadler a été placé en détention provisoire après sa comparution. 

Son avocat, Alan Brass, basé à Ottawa, a déclaré que le Dr Nadler clame son innocence. Il était inscrit au tableau de l'Ordre des médecins et chirurgiens de l'Ontario en tant que médecin à HGH et selon le collège, qui est l'organisme de règlementation des médecins de la province, il pratiquait la médecine interne comme membre actif depuis le 4 février 2020.   Dans un communiqué publié tard vendredi, l'HGH a déclaré que tous les privilèges du Dr Nadler à l'hôpital avaient été révoqués.

Dr Brian Nadler est diplômé de l’Université Mc Gill en 2010.  Auparavant, il exerçait à l’hôpital Saint-Paul, à Saskatoon et aurait été doublement blâmé pour conduite non professionnelle par le Collège des médecins et chirurgiens de la Saskatchewan en 2018.

Rejoint par la Tribune-Express, le service des communications de l’Hôpital général de Hawkesbury a préféré ne pas émettre de commentaires supplémentaires à ce stade-ci de l’enquête. L’Unité des crimes majeurs du détachement de Hawkesbury de la OPP mène l’enquête en collaboration avec l'Unité des services d'identification médicolégale. 

L'Hôpital général de Hawkesbury a déclaré qu’aucun de ses services n’est affecté. Les employés et les patients de l’hôpital ainsi que leurs proches auront accès à des thérapeutes pour traiter les cas de choc posttraumatique, en cas de besoin. «Il n'y a, à l'heure actuelle, aucun risque à la sécurité du public ou des patients et l'enquête n'affectera pas les activités de routine à l'hôpital» a spécifié le communiqué émis par l’Hôpital général de Hawkesbury.

Le nombre des victimes potentielles ainsi que les détails de l’enquête n’ont pas encore été dévoilés par la Police provinciale de l’Ontario, cette dernière étant encore en cours. Dr Brian Nadler sera de retour au Palais de Justice de L’Orignal le 6 avril prochain.