Plusieurs Ontariens et Québécois traversent le pont du Long-Sault situé entre Hawkesbury Ontario et Grenville Québec, chaque jour. Pour fréquenter les endroits considérés comme non essentiels par le gouvernement du Québec, il faudra que les Ontariens présentent une preuve de double vaccination dès le 1er septembre.
Plusieurs Ontariens et Québécois traversent le pont du Long-Sault situé entre Hawkesbury Ontario et Grenville Québec, chaque jour. Pour fréquenter les endroits considérés comme non essentiels par le gouvernement du Québec, il faudra que les Ontariens présentent une preuve de double vaccination dès le 1er septembre.

Une preuve vaccinale pour entrer au Québec

Catherine Lefebvre
EAP
Dès le 1er septembre, le gouvernement du Québec appliquera le passeport vaccinal qui permettra aux gens doublement vaccinés de fréquenter les endroits considérés comme non essentiels, par exemple les bars, les restaurants, les gyms et les festivals, où il y a des activités à haut taux de contact. Les Ontariens devront s’y conformer s’ils veulent accéder à ces mêmes endroits.  

Le ministre de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Christian Dubé, a laissé savoir, il y a une dizaine de jours, que des discussions avec l’équipe de Christine Elliott, ministre de la Santé en Ontario, ainsi qu’avec Patty Hajdu, ministre de la Santé du Canada, devaient avoir lieu pour mettre en place les modalités de preuve vaccinale pour les Ontariens lorsqu’ils visitent le Québec. Par contre, il est annoncé sur le site web du gouvernement du Québec, que les Ontariens traversant vers la province de Québec doivent enregistrer leur vaccination sur le Registre de vaccination du Québec. Suite à leur inscription, ils recevront une preuve électronique qu’ils pourront présenter lorsqu’ils fréquenteront les endroits offrant des services non essentiels. 

Des gens concernés par la nouvelle mesure sont toujours en attente de plus d’informations. Celles-ci devraient venir au courant des prochains jours. 

Jusqu’ à maintenant, le Premier ministre Ford a exclu l’idée d’appliquer un passeport vaccinal en Ontario, malgré la pression de gens provenant des milieux de la santé et des affaires.