Les patients de la résidence Champlain de soins de longue durée à L'Orignal seront transférés dans d'autres établissements à Orléans et à Hawkesbury d'ici 2025. La compagnie propriétaire de la résidence Champlain l'a annoncé en mars dernier aux résidents, à leurs familles ainsi qu'au personnel.
Les patients de la résidence Champlain de soins de longue durée à L'Orignal seront transférés dans d'autres établissements à Orléans et à Hawkesbury d'ici 2025. La compagnie propriétaire de la résidence Champlain l'a annoncé en mars dernier aux résidents, à leurs familles ainsi qu'au personnel.

Une fermeture anticipée qui sème l'inquiétude

Gérard Malo
EAP
Les patients de la résidence Champlain de soins de longue durée à L'Orignal seront transférés dans d'autres établissements à Orléans et à Hawkesbury d'ici 2025. La compagnie propriétaire de la résidence Champlain l'a annoncé en mars dernier aux résidents, à leurs familles ainsi qu'au personnel. Voilà qui sème l'émoi, voire l'inquiétude dans la communauté.

La compagnie Arch Coporation, une société de capital investissement de Toronto spécialisée dans la mise à profit de propriétés sous-évaluées, a fait l'acquisition de la résidence Champlain de 60 lits du groupe Chartwell il y a quelques mois. Selon le directeur des affaires corporatives de la compagnie Lorne Stephenson, le permis de la résidence ne sera pas renouvelé. Il précise que les résidents seront ou bien transférés dans un nouvel établissement de soins de longue durée qui sera construit d'ici 2025 à Orléans, ou bien dans la nouvelle résidence de Prescott-Russell présentement en construction à Hawkesbury. «Notre approche, dit-il, sera de laisser le choix de la destination aux patients et à leurs familles avant 2025 en accord avec les politiques de la province. Vieille de 80 ans, la résidence Champlain n'est plus conforme aux normes du ministère de la Santé et elle ne peut pas être rénovée.» 

Guylaine Joly est la fille de Gaston Hétu 92 ans un patient de la résidence Champlain. «Je n'ai pas pris de chance dit-elle, j'ai tout de suite entrepris des démarches pour que mon père ne soit pas transféré à Orléans, à une heure de route d'ici. J'ai fait placer son nom sur une liste de patients qui pourraient plutôt être transférés près de chez nous dans la future résidence Prescott-Russell à Hawkesbury. Je n'accepterai pas qu'on le relocalise à Orléans.» 

Pour ce qui est du sort qui sera réservé à la résidence Champlain une fois qu'elle sera fermée, une rumeur semble circuler selon laquelle la Arch Corporation envisagerait possiblement de transformer la vieille résidence en complexe d'appartements condominium. Une rumeur que Lorne Stephenson se garde bien de nier, se contentant toutefois de dire qu'aucune décision n'a encore été prise sur le sort réservé à la bâtisse. 

Lorne Stephenson précise que la décision de fermer la résidence Champlain découle de l'annonce récente de la ministre des soins de longue durée Merrilee Fullerton, selon laquelle le gouvernement de l'Ontario investira 933 millions de dollars dans la construction de 80 nouveaux établissements pour créer 30,000 nouveaux lits de soins de longue durée au cours des 10 prochaines années. 

Une fermeture anticipée qui sème l'inquiétude