Un exemple du type de charrette ou de chariot couvert que certains des premiers colons de la région d'Alfred utilisaient pour se déplacer.
Un exemple du type de charrette ou de chariot couvert que certains des premiers colons de la région d'Alfred utilisaient pour se déplacer.

Une brève histoire du village d'Alfred

Gregg Chamberlain
EAP
Les habitants d'Alfred ont célébré en grande pompe le sesquicentenaire de leur village, au cours du weekend du 18 septembre.  

Mais l'histoire d'Alfred ne se limite pas à ces 150 ans, qui marquent la création de la paroisse Saint-Victor. 

Aux premiers jours de la colonisation anglaise au Canada, la région qui deviendra plus tard le canton d'Alfred a connu les débuts de la colonisation en 1798, lorsque la région a été ouverte aux revendications territoriales. Quelques années plus tard, en août 1801, un brevet, ou concession de terre, a été accordé à John McKindlay pour une exploitation dans la région. 

L'histoire raconte que M.  McKindlay avait acheté une partie des propriétés riveraines de la région qui avaient été données aux loyalistes en remerciement, du gouvernement anglais, pour leur soutien pendant la guerre coloniale contre les 13 anciennes colonies britanniques, qui devinrent plus tard les États-Unis. Ces loyalistes, qui n'étaient plus les bienvenus aux États-Unis nouvellement créés, ont émigré au nord du Canada et certains d'entre eux se sont installés pendant un certain temps dans la région qui est devenue plus tard Alfred. 

Le brevet foncier de M. McKindlay portait sur des propriétés situées sur les concessions arrière de la région. D'autres colons ont migré dans la région, dont de nombreuses familles du Québec à la recherche de terres. D'autres familles canadiennes-françaises s'installent dans la région, également à la recherche de terres pour l'agriculture ou pour créer leurs propres petites entreprises. 

La paroisse Saint-Victor a été créée en 1871 et reflétait les espoirs, les rêves et le caractère de ce qui était alors une communauté canadienne-française dynamique. L'agriculture était le principal centre d'intérêt de l'économie locale.   

Au cours des décennies qui ont suivi, le village d'Alfred a maintenu des liens étroits avec son patrimoine agricole tout en accueillant une variété d'entreprises qui reflètent l'ère moderne. Divers groupes de services et groupes culturels aident à soutenir et à promouvoir le patrimoine français du village, comme en témoignent les nombreuses expositions mobiles qui ont fait partie du défilé dominical de la fin de semaine du 18 septembre. 

Pour un aperçu historique plus complet d'Alfred, consultez le site https://www.alfred150.com/notre-histoire. 

De la bonne vieille musique country qui fait taper du pied, grâce à certains musiciens qui se produisent au festival western de Wendover.