La relâche a été reporté à la semaine du 12 avril pour les enseignants et les élèves de l'Ontario.
La relâche a été reporté à la semaine du 12 avril pour les enseignants et les élèves de l'Ontario.

Report de la semaine de relâche

Stephen Jeffery
EAP
Le gouvernement provincial a reporté la semaine de relâche de quatre semaines.

Le congé, qui devait se dérouler du 15 au 19 mars, aura plutôt lieu dans la semaine commençant le 12 avril. Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, a annoncé le report jeudi après-midi, mettant ainsi fin à des jours de spéculation sur l'annulation du congé scolaire en raison du risque de propagation de la COVID-19.

AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE IS AVAILABLE
March Break postponed in Ontario

Les étudiants de la région desservie par le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) ont repris les cours en présentiel il y a quelques semaines, après avoir dû suivre des cours à distance au cours des semaines qui ont suivi le congé des Fêtes. Pendant ce temps, le nombre de personnes atteintes de la COVID en Ontario continuait d’augmenter. Le médecin hygiéniste du BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, a appuyé le report du congé de mars. Il a aussi fait remarquer qu’un nombre croissant d'enfants d'âge scolaire avaient obtenu un résultat positif à la suite de tests de dépistage pendant les vacances de Noël.

«Nous avons constaté une augmentation du nombre de cas chez les enfants. Nous avons constaté une augmentation du nombre de cas positifs chez les enfants. Cela démontre bien que les enfants jouaient sans surveillance et sans supervision, a-t-il déclaré. Les écoles offrent plusieurs niveaux de surveillance et de protection de ces enfants. La décision (de reporter le congé) s’appuie sur de solides raisons de santé publique. Bien sûr, je suis d'accord sur le fait que les gens sont fatigués, les parents sont fatigués, les enseignants sont fatigués, les enfants aussi. Cela mérite d'être reporté pour qu'il y ait une pause, mais un peu plus tard. En avril, nous aurons une meilleure idée de l'état d'avancement de la variante, nous aurons plus de personnes vaccinées d'ici là ».

Quatre ordres professionnels d'enseignants — l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), la Elementary Teachers’ Federation of Ontario (ETFO), l’Ontario English Catholic Teachers’ Association (OECTA) et la Fédération des enseignâtes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario (OSSTF/FEESO) — ont critiqué le report dans une déclaration commune jeudi. Les syndicats ont déclaré que la décision ne tenait pas compte de la santé mentale des personnes concernées.

«Cette décision démontre leur manque de compréhension du stress et des pressions liés à l'apprentissage et au travail en cas de pandémie, ont-ils déclaré. Les enseignants et les travailleurs de l'éducation ont fait des efforts extraordinaires pour enseigner et soutenir les étudiants chaque jour depuis le début de l'année scolaire, que ce soit en personne ou en ligne. Leurs efforts doivent être applaudis et non réduits".

La directrice de l'éducation du Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario, Sylvie Tremblay, a envoyé jeudi une lettre aux parents qui détaille les changements apportés au calendrier scolaire. « Nous sommes conscients que cette annonce peut vous décevoir, votre enfant et vous », a-t-elle déclaré. « Nous tenons à vous assurer que notre personnel continuera de vous appuyer et d’offrir un environnement d'apprentissage bienveillant à votre enfant. De notre côté, nous continuerons de faire tout ce qui est possible pour appuyer notre personnel. »

Les trois autres conseils scolaires de la région devaient publier des déclarations au cours de la semaine à venir, avec des détails sur l'effet sur les écoles locales.