Les infrastructures concernées par cet investissement pour la rue Principale de Grenville-sur-la-Rouge sont arrivées à la fin de leur vie utile, selon le maire, Tom Arnold.
Les infrastructures concernées par cet investissement pour la rue Principale de Grenville-sur-la-Rouge sont arrivées à la fin de leur vie utile, selon le maire, Tom Arnold.

Près de 2.5 millions pour des infrastructures

Patrick Hacikyan
EAP
Près de 2,5 millions de dollars ont été investis par les gouvernements fédéral, provincial et municipal de Grenville-sur-la-Rouge, pour remplacer des conduites d’eau potable et effectuer la réfection de rues et trottoirs.

«En collaboration avec nos partenaires provinciaux et municipaux, nous veillons à ce que les Québécois aient accès à des réseaux fiables et sécuritaires d’eau potable et de traitement des eaux usées, a déclaré, par voie de communiqué, Stéphane Lauzon, député d’Argenteuil–La-Petite-Nation, le 19 octobre dernier. Ces travaux constituent un investissement important qui permettra de garantir la pérennité de nos infrastructures municipales tout en créant des emplois et aidant les collectivités à se remettre sur pied, Je suis ravi que la Municipalité de Grenville-sur-la-Rouge puisse en bénéficier.»

M. Lauzon et Agnès Grondin, députée provinciale d’Argenteuil, ont annoncé un investissement conjoint fédéral-provincial de 1 995 640 $. Le maire de Grenville-sur-la-Rouge, Tom Arnold, a pour sa part annoncé un investissement municipal de 498 910 $ pour ce projet. 

C’est la rue Principale du secteur Calumet qui subira une réfection. La rue et ses trottoirs seront refaits entre la rue Ewen et le pont de la rivière Calumet. La conduite d’eau potable de ce secteur mesure 1,7 km. Elle sera entièrement remise à neuf. Les conduites des eaux usées seront remplacées également.

La réfection de la rue et des conduites d'eau s'étendra sur 1,7 KM jusqu'au pont de la rivière Calumet.

La mise à jour des infrastructures de Grenville-sur-la-Rouge fait partie d’un investissement plus large conjoint fédéral et provincial de 637,8 millions de dollars pour remettre à jour les équipements d’eau potable du Québec.

«Ce financement tombe à point puisque ces infrastructures municipales ont atteint, voire dépassé, leur durée de vie utile, a déclaré, pour sa part le maire de Grenville-sur-la-Rouge. Nous espérons que le programme sera maintenu pour les phases deux et trois du projet de remplacement des infrastructures qui devraient s’étendre jusqu’en 2025.»

Quant à la députée provinciale d’Argenteuil, Agnès Grondin, elle a rappelé ce type d’investissement était essentiel pour la région, particulièrement dans le contexte économique actuel.