L'Ontario a déclaré l'état d'urgence en raison de la hausse des taux de COVID.
L'Ontario a déclaré l'état d'urgence en raison de la hausse des taux de COVID.

L'Ontario déclare l'état d'urgence

Stephen Jeffery
EAP
Les résidents seront tenus de rester chez eux, sauf pour les déplacements essentiels à partir de jeudi, après que le gouvernement provincial aura déclaré l'état d'urgence.

L'état d'urgence devait durer 28 jours. Une ordonnance de maintien à domicile a également été émise, qui a débuté jeudi à 12h01, obligeant chacun à rester à la maison avec des exceptions pour des raisons essentielles, comme aller à l'épicerie ou à la pharmacie, accéder aux services de soins de santé, faire de l'exercice ou effectuer un travail essentiel.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE
Ontario declares state of emergency, issues stay-at-home order

Dans le cadre de ces changements, les rassemblements publics et les réunions sociales organisés en plein air ont été limités à cinq personnes, avec quelques exceptions. Tous les magasins de détail non essentiels, tels que les quincailleries, les détaillants d'alcool et ceux qui proposent la collecte ou la livraison en bordure de trottoir, auront des heures d'ouverture limitées entre 7 et 20 heures.

Le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) a répertorié 166 nouveaux cas samedi et dimanche, portant le nombre de cas actifs à 695 lundi. La région de Prescott et Russell, qui a été la plus touchée par la plupart des cas l'année dernière, n'a répertorié que 35 des infections du weekend. En comparaison, Cornwall a répertorié 71 nouveaux cas.

Les secteurs de l’ouest de Prescott et Russell ont été les plus touchés ces derniers jours. Lundi, Clarence-Rockland a répertorié 92 cas actifs, Russell 52 et Alfred-Plantagenet 41. Ailleurs dans Prescott-Russell, Champlain a répertorié 18 cas actifs, tandis que Casselman, Hawkesbury et La Nation en ont répertorié 17 chacun. Hawkesbury Est ne rapporte aucun cas actif.

Le médecin hygiéniste du BSEO, Dr Paul Roumeliotis, a déclaré que l'augmentation des cas pourrait être attribuable aux rassemblements du temps des Fêtes. Les données présentées lors de la conférence de presse de Dr Roumeliotis, lundi, ont montré que plus de la moitié des transmissions entre aout et le 5 janvier dans Prescott-Russell ont eu lieu entre des contacts étroits.

Parmi ces transmissions entre contacts étroits, la plupart ont été transmises entre les membres d'un même ménage, suivies par d'autres connaissances hors du ménage ou sur les lieux de travail. «Nous le recevons sur le lieu de travail, nous le recevons en rendant visite à des amis ou en ne prenant pas de précautions, puis nous le ramenons à la maison et le diffusons, a déclaré le Dr Roumeliotis. Malheureusement, certaines choses qui se passent en ce moment, comme les gens qui se réunissent à la maison, nous ne pouvons pas les voir, donc nous devons toujours adopter le point de vue éducatif et, le cas échéant, faire appliquer la loi.»

Dix-huit personnes ont été hospitalisées dans la région, dont cinq en soins intensifs. Deux personnes dans un foyer de soins de longue durée d'Akwesasne sont mortes de la COVID-19 au cours du weekend, ce qui a fait passer le nombre de décès de la région à 38. Depuis le début de la pandémie, 1971 cas de COVID ont été confirmés dans la région de desserte du BSEO. Plus de la moitié de ces cas se sont produits depuis la fin novembre, et Prescott-Russell est à l'origine de 1000 des cas signalés.

«Il s'agit clairement d'une zone grise en ce moment, ce qui signifie que nous serions dans une situation de confinement indépendamment de la fermeture de la province», a déclaré le Dr Roumeliotis.

Éclosions

Quatorze foyers d’éclosion en milieu institutionnel étaient en cours dans la région de desserte du BSEO vendredi. Dans Prescott-Russell, les cas dans les maisons de soins de longue durée et de retraite étaient limités au personnel, aucun résident n'ayant obtenu un résultat positif aux foyers d’éclosion actuels de la Villa Saint-Albert, du Foyer St-Viateur à Limoges, de la Résidence Prescott-Russell à Hawkesbury et de la maison de retraite Russell Meadows.

Pendant ce temps, les élèves de l'école primaire ne sont pas retournés en classe cette semaine, comme prévu au début de la fermeture de l'Ontario. Au lieu de cela, ils reviendront en même temps que les élèves du secondaire le 25 janvier a annoncé le gouvernement provincial jeudi dernier.