Les premières doses du vaccin COVID-19 de Pfizer-BioNTech destinées au Bureau de santé de l'est de l'Ontario devraient arriver la semaine prochaine.
Les premières doses du vaccin COVID-19 de Pfizer-BioNTech destinées au Bureau de santé de l'est de l'Ontario devraient arriver la semaine prochaine.

Les premiers vaccins COVID-19 de la région arriveront la semaine prochaine

Stephen Jeffery
EAP
Les membres du personnel des soins de longue durée seront les premiers de la région de desserte du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) à recevoir le vaccin contre la COVID-19 dès son arrivée la semaine prochaine.

Quelque 1200 doses du vaccin Pfizer-BioNTech seront livrées dans la région la semaine prochaine, a déclaré le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du BSEO, lors de sa première conférence de presse de l'année, mardi. Le premier lot sera fourni au personnel travaillant avec les populations vulnérables dans les maisons de soins de longue durée, tandis que les livraisons suivantes seront réservées aux travailleurs de la santé.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE
Region’s first COVID-19 vaccines to arrive next week

Le premier lot sera une variante décongelée livrée directement d'Ottawa, qui pourra être utilisée pendant cinq jours au maximum. Les futures doses du vaccin, qui devront être conservées à -70 degrés, seront stockées dans un réfrigérateur spécialisé de l'hôpital général de Hawkesbury.

Le Dr Roumeliotis a déclaré qu'il ne connaissait pas encore la date précise à laquelle les vaccins arriveront, mais qu'ils seront distribués au personnel des soins de longue durée selon une évaluation des risques. Il espère, avec l'arrivée prochaine du vaccin Moderna dans la région, que la première étape de vaccination du personnel des soins de longue durée, des soins de santé et des maisons de retraite pourra être achevée d'ici la fin janvier.

Les travailleurs de première ligne, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes devraient être les prochains à recevoir le vaccin. Le BSEO a prévu établir cinq sites de vaccination avant un déploiement massif dans la population générale plus tard cette année. L'emplacement de ces sites devrait être annoncé dans les prochains jours.

Le Dr Roumeliotis a déclaré que les nouvelles étaient positives, mais a averti qu'on ne pouvait pas s'attendre à un sentiment de normalité avant le mois de mai au moins.

 «Je ne pense pas que nous allons passer de rassemblements regroupant 50 personnes à des regroupements de 10 000 personnes. Ce sera lent et progressif, mais au moins il y aura un semblant de normalité, a-t-il déclaré. Le vaccin marque le début de la fin, mais nous n'en sommes pas encore à la fin.»

Il y a eu 489 cas actifs dans la zone de desserte du BSEO mardi, en partie à cause d'une augmentation des nouveaux résultats depuis le début de la nouvelle année. Ce nombre pourrait toutefois être réduit de 50, car, selon le Dr Roumeliotis, il pourrait y avoir eu un certain chevauchement dans les cas signalés lundi.

La véritable propagation du virus pendant les vacances, et l'effet du blocage qui a commencé le 26 décembre, ne seront pas connus avant sept à dix jours, à mesure que d'autres données arriveront, a expliqué le Dr Roumeliotis. Décembre a été un mois record pour le nombre de nouveaux cas dans la zone de desserte du BSEO, avec au moins 666 cas enregistrés. Au cours du mois suivant, en octobre, quelque 341 nouveaux cas ont été répertoriés.

Le confinement doit prendre fin le samedi 23 janvier. Le Dr Roumeliotis a déclaré que son prolongement ou son assouplissement dépendrait du taux de propagation et du nombre de cas actifs dans les semaines à venir.

Dans Prescott-Russell, 213 cas actifs ont été signalés mardi. Quatre-vingt-deux de ces cas ont été signalés à Clarence-Rockland, tandis que 40 ont été signalés à Russell et 31 à Alfred et Plantagenet. Dix-sept cas ont été répertoriés à Hawkesbury. La Nation et Champlain en ont répertorié 16 alors que Casselman en a répertorié 11. Hawkesbury Est n'a signalé aucun cas actif.

Des éclosions ont été déclarées à la Résidence Prescott et Russell à Hawkesbury et à la maison de retraite Russell Meadows à Russell, mais les infections ont été limitées aux membres du personnel. Les tests se sont poursuivis dans les deux résidences. Dimanche, le BSEO a confirmé qu’un membre du personnel de l'épicerie Asselin Your Independent Grocer à Hawkesbury avait reçu un diagnostic positif. Il a travaillé au magasin le 27 décembre pour la dernière fois.