Thérèsen Takeda et Carole Memezes préparent des paniers de nourriture.
Thérèsen Takeda et Carole Memezes préparent des paniers de nourriture.

Le « rush » d'avant les Fêtes à la Banque alimentaire de Hawkesbury

Gérard Malo
EAP
Près de 300 personnes, soit 28 de plus qu'en novembre, ont recours aux services de la Banque alimentaire centrale de Hawkesbury.  

Mais à l'approche du temps des Fêtes, la dizaine de bénévoles de l'établissement redoublent d'efforts pour que les nécessiteux puissent se nourrir le plus convenablement possible. 

Stephanie Bierema est la superviseure de la distribution des paniers d'aliments. «Je fais l'inventaire des aliments qui nous sont donnés et de ce que nous mettons dans les paniers. Je vérifie les dates d'expiration des produits, de même que s'il y a des contenants endommagés, comme des boites de conserves qui ont de la rouille et que l'on doit jeter.» 

Sa fille Manon Bierema, de son côté, supervise les bénévoles affectés à la réception des clients. «En plus de m'occuper des bénévoles de la réception, je m'assure que tout soit en ordre, que tous nos clients soient bien servis. Il m'arrive régulièrement d'aller en arrière dans l'entrepôt pour donner un coup de main à Stéphanie. Jamais nous nous chicanons, c'est ma maman voyez-vous. Nous sommes une sorte d'équipe du tonnerre!» Lorsqu'on lui demande pourquoi elle vient travailler des journées entières à la banque d'alimentation, elle répond que retraitée depuis trois ans, elle s'ennuyait, et qu'elle a tout simplement décidé de donner de son temps comme bénévole. 

Présentement l'entrepôt de la Banque alimentaire de Hawkesbury est rempli presqu'à craquer de produits comestibles à distribuer à une clientèle dans le besoin à l'approche du temps des Fêtes. Sauf que jusqu'à maintenant, malgré la grande générosité des donateurs, l'établissement n'a pas reçu de dindons. «À part ça, nous ne manquons de rien, sauf des produits hygiéniques très en demande comme shampooings, barres de savons et dentifrice. Nous avons aussi besoin de produits d'entretien comme des détergents et du savon à vaisselle.» 

Voici maintenant une liste des produits non périssables les plus en demande dans les banques alimentaires en général. Couches pour bébés, aliments pour bébés et préparations pour nourrissons, poisson et viandes en conserve, légumes et fruits en conserve, céréales à grains entiers, pâtes alimentaires sèches et sauce, légumineuses en conserve ou séchées, beurre d'arachide, riz brun, ragoûts et chili en conserve. Et comme la banque alimentaire de Hawkesbury dispose d'une quinzaine de congélateurs, elle peut recevoir des aliments périssables comme des fruits, des légumes, du pain, des œufs, du lait et de la viande congelée. 

Il y a aussi des produits que la banque alimentaire ne peut pas inclure dans les paniers, les produits dont la date d'expiration est périmée ou des produits dont l'emballage est endommagé. Ces produits là sont jetés aux ordures. Il arrive quelque fois que des gens bien intentionnés font le don de produits cuisinés à la maison, comme des biscuits, des gâteaux, d'autres pâtisseries ou du pain fait maison. Malheureusement les banques alimentaires ne peuvent pas accepter des produits qui ne sont pas adéquatement emballés. 

Là où le bât blesse, c'est que la Banque alimentaire centrale de Hawkesbury sera fermée du 22 décembre au 11 janvier. La raison est fort simple: les bénévoles sont fatigués. «Ils ont besoin d'un break comme tout le monde, a expliqué Stéphanie Bierema. Alors ce qu'on fait pour compenser les clients, on augmente beaucoup la quantité d'aliments dans les paniers, comme inclure trois boites de mais en conserve au lieu d'une seule par exemple.» 

Après de longs mois de pandémie, la banque alimentaire, jadis sur la rue Main, s'est installée fin juin dans son nouveau domicile du 419, boulevard Cartier, dans ce qui servait de détachement à la Police provinciale. «Nous avons plus d'espace, c'est beaucoup mieux ici», a déclaré la superviseure de la distribution des aliments. Stephanie Bierema tient à passer le message suivant au public. «Ne lâchez pas! Continuez à donner!» 

Un nouveau rapport de l'organisme Nourrir l'Ontario révèle que le nombre de personnes qui ont eu recours à l'aide des banques alimentaires a augmenté de 10 pour cent cette année. Près de 600 000 personnes ont effectué plus de 3 600 000 visites dans les banques alimentaires de l'Ontario entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021. 

Pour obtenir l'aide de la banque alimentaire, il faut téléphoner pour prendre rendez-vous au 613-636-0666. Aucune référence est nécessaire. Apportez les documents indiquant le revenu et les dépenses (loyer, chauffage au gaz, hydro), ainsi que les cartes-santé de tous les membres de la famille et vos sacs d'épicerie.  

 Stéphanie Bierema, superviseure de la distribution des provisions.
Fourgonnette de ravitaillement de la Banque alimentaire de Hawkesbury.
Manon Bierema, superviseure du service à la clientèle.