Le conseil municipal de Grenville a semblé surpris lorsqu'on lui a demandé pourquoi l'ordre du jour n'était pas mis à la disposition du public avant les réunions.
Le conseil municipal de Grenville a semblé surpris lorsqu'on lui a demandé pourquoi l'ordre du jour n'était pas mis à la disposition du public avant les réunions.

Le conseil de Grenville ne voit rien de mal à sa politique d'agenda public

Charles Durocher
EAP
Le conseil municipal de Grenville a semblé surpris lorsqu'on lui a demandé pourquoi l'ordre du jour n'était pas mis à la disposition du public avant les réunions. 

Le directeur général de la municipalité, Alain Léveillé, a répondu, «Les ordres du jour ne sont pas disponibles à l’avance, car ils doivent être adoptés le jour de la séance du conseil.» Mais le conseil n’a pas eu de réponse lorsqu’on leur a fait remarquer que les autres municipalités de la région ont l’habitude de publier l'ordre du jour au moins 24 heures à l’avance, quitte à approuver des modifications de dernière minute à l’ordre du jour en début de séance. 

Le conseil ne semblait pas voir l’intérêt de publier l’ordre du jour à l’avance, affirmant que les personnes intéressées pouvaient toujours entrer en contact avec la municipalité afin d’obtenir une copie des documents pertinents. Les citoyens du village de Grenville qui veulent se tenir au courant des affaires municipales devront donc se présenter aux séances du conseil jusqu’à ce que celui-ci décide de rendre l'ordre du jour public à l’avance. Les séances ordinaires du conseil ont lieu le premier lundi du mois, à 20h, à l’hôtel de ville.