Dominique Dussault, à la direction générale de la Ville de Hawkesbury, désire attirer de nouveaux résidents dans la région.
Dominique Dussault, à la direction générale de la Ville de Hawkesbury, désire attirer de nouveaux résidents dans la région.

La vision de Dominique Dussault à la direction générale de Hawkesbury

Gérard Malo
EAP
La nouvelle directrice générale de Hawkesbury se dit interpelée par de nouvelles façons de concevoir l'avenir d'une petite ville qui déborde de potentiel.

Originaire de Laval, Dominique Dussault habite avec sa famille à Saint-Lazare près de Vaudreuil-Dorion à 35 minutes de Hawkesbury. Elle dit que c'est pour accommoder son conjoint qui travaille à Montréal qu'elle n'habite pas ici à Hawkesbury. Après avoir obtenu un baccalauréat en neuropsychologie, puis une maitrise en administration des affaires, elle est devenue spécialiste des relations de travail et des ressources humaines. Après quelques années à l'emploi de divers organismes et entreprises, elle est devenue cheffe des ressources humaines au siège social du Conseil scolaire de district catholique de l'est-ontarien à L'Orignal.  

C'est en 2018 que madame Dussault a accepté la responsabilité de directrice des ressources humaines à la ville de Hawkesbury, une fonction qu'elle a cumulée avec un intérim de 8 mois à la direction générale pour remplacer Daniel Gatien, l'ancien titulaire de ce poste en congé de maladie. Ce dernier a remis sa démission en décembre dernier. Le conseil municipal a entériné l'embauche de Dominique Dussault comme directrice générale le 29 mars dernier. Par la même occasion, la mairesse Paula Assaly l'a félicité et lui a souhaité bonne chance dans l'exercice de ses nouvelles fonctions.  

Devenir l'administratrice en chef de la ville après avoir exercé l'intérim de cette fonction depuis l'été dernier est, selon Dominique Dussault, une progression normale de son rôle-conseil de directrice des ressources humaines. «Mes connaissances, mon expérience et ma passion pour la gestion du changement, dit-elle, ainsi que la stratégie organisationnelle, m'ont bien préparé pour la direction générale.»  

Tout compte fait, c'est justement la notion de changement qui interpelle la nouvelle directrice. Car pour elle le temps est venu d'amorcer un renouveau axé entre autres sur la diversité à Hawkesbury. Et ça commence par changer les façons traditionnelles de voir les choses, sans nécessairement renier son passé de ville industrielle. Elle entrevoit un avenir prometteur pour cette petite ville sans prétention de moins de 11,000 habitants, qui dispose d'à peu près tous les services pour accommoder les nouveaux venus attirés ici entre autres par son emplacement stratégique à mi-chemin entre Ottawa et Montréal sur les berges de la rivière des Outaouais et du Québec de l'autre côté.  

Les profils des nouveaux venus sont larges, qu'ils soient jeunes et en mesure de palier la pénurie de main d'oeuvre, ou encore des retraités qui désire un train de vie paisible et plus reposant. « Mais là où le bât blesse lorsqu'il s'agit des retraités, souligne Dominique Dussault, c'est une quasi-absence de services à l'intention de cette clientèle.» 

Comme directrice générale, elle souhaite travailler de concert avec le conseil municipal afin de moderniser le fonctionnement de la ville. Quant à la désignation de Hawkesbury comme communauté francophone accueillante, Dominique Dussault y voit à la fois une bonne occasion et tout un défi. Une bonne occasion pour diversifier la population en favorisant l'accueil d'immigrants francophones, mais tout un défi, car encore faut-il être en mesure de loger les nouveaux arrivants dans le contexte de la pénurie de logements. C'est un défi que la ville n'est pas en mesure de relever seule, sans être partenaire avec les autres communautés des comtés unis de Prescott-Russell et avec les organismes du réseau de soutien à l'immigration francophone de l'est-ontarien.