Demande pour un plan d’action contre le changement climatique.
Demande pour un plan d’action contre le changement climatique.

Demande pour un plan d’action contre le changement climatique

Catherine Lefebvre
EAP
Un groupe de citoyens des Comtés Unis de Prescott Russell présentent une demande de plan d’action climatique pour 2023, devant les différents conseils municipaux de la région.  

Deux citoyennes, représentant une coalition de citoyens et de groupes environnementaux non-partisans des CUPR, demandent le soutien des conseils pour trois actions: un plan d’action pour tous les Comtés unis de Prescott Russell, une adhésion des CUPR au programme Partenaires dans la Protection du Climat (PPC) et créer un groupe de citoyens, employés, conseillers qui serviront de guides dans le processus de développement du plan d’action. 

« Je suis aussi copropriétaire d’une petite entreprise dans Prescott-Russell, qui a vraiment la volonté de mettre en place des actions écoresponsables. Je vois que c’est difficile de le faire. Il manque peut-être un peu de soutien et d'incitatifs pour le faire», a mentionné Mme Emmanuelle Larocque, travailleuse sociale et propriétaire du Bikeshop de la forêt Larose, à Limoges. Elle ajoute également que la région est apte à devenir écoleader.  

Les citoyens de cette coalition expliquent qu'il est nécessaire d'éviter une hausse de température de plus de 1,5 degrés Celsius, qu'il est important de créer une transition et qu'il faut de l'innovation, une création d'emplois, une réduction des coûts énergétiques, de la résilience et du courage politique. Ils affirment aussi que les bénéfices de ces actions sont plus grands que les coûts engendrés par celles-ci. Par exemple, grâce à la protection des milieux humides, la population sera mieux protégée contre les inondations. Ils désirent être «proactifs plutôt que réactifs». 

Un Plan d'action est nécessaire pour développer une stratégie, pour assurer un engagement de la part de tous en surmontant les défis et en diminuant les émissions de gaz à effet de serre, en établissant un inventaire des émissions de gaz à effet de serre, en établissant des objectifs de réduction des émissions. Ce plan doit être réalisé de façon collaborative entre la communauté et les élus et doit être réalisé selon les conseils d'experts. Plus de 250 personnes ont signé une pétition pour qu'un tel plan soit élaboré. Boisés Est, Save Our Lake et MDs for the climate.  

La coalition demande aussi d'étudier la possibilité d'établir un carrefour alimentaire local, d'appuyer une politique provinciale d'une interdiction de coupe à blanc, de se tourner vers l'agroforesterie, l'agriculture régénératrice, la séquestration du carbone, la restauration des sols, trouver des moyens de promouvoir ces techniques dans le milieu agricole, implanter des crédits d'impôt et allègements fiscaux pour les fermes qui gardent des milieux écosensibles, prôner les cultures résilientes et durables comme le chanvre et adopter une législation qui fait en sorte que les ressources extraites du territoire local soient vendues localement d'abord.