l’École élémentaire catholique de Casselman a dû fermer son pavillon Sainte-Euphémie la semaine dernière en raison d’un cas actif parmi les employés de l’école.
 l’École élémentaire catholique de Casselman a dû fermer son pavillon Sainte-Euphémie la semaine dernière en raison d’un cas actif parmi les employés de l’école.

D’autres écoles touchées par la COVID

Olivier Frégeau
EAP
De nouvelles écoles de Prescott-Russell ont été touchées par la COVID depuis la semaine dernière.

On se rappellera que l’École élémentaire catholique de Casselman avait dû fermer son pavillon Sainte-Euphémie la semaine dernière en raison d’un cas actif parmi les employés de l’école. Par mesure de précaution, le Bureau de santé de l’Est de l’Ontario (BSEO) avait décidé de fermer le pavillon jusqu’au 3 décembre.

Depuis la semaine dernière, l’éclosion au pavillon Sainte-Euphémie a pris de l’ampleur. On note maintenant cinq nouveaux cas parmi les élèves du pavillon pour un total de six personnes.

Dans la municipalité de Russell, à l’École élémentaire catholique d’Embrun, on note un cas actif, soit un élève. Dans la municipalité voisine de La Nation, un cas a été répertorié parmi les membres du personnel de l’École élémentaire catholique Saint-Isidore.

Du côté du Canton de Champlain, un cas actif a été répertorié parmi les élèves de l’école catholique Saint-Jude.  Et à Hawkesbury, un cas actif a également été répertorié parmi les élèves de l’École secondaire publique Le Sommet.

Au moment de mettre sous presse, outre le pavillon Sainte-Euphémie, toutes les écoles demeuraient ouvertes.