Audience virtuelle prévue sur la proposition de cimenterie

Gregg Chamberlain
EAP
L'audience qui permettra de déterminer si un projet controversé de cimenterie se réalisera ou non près de L'Orignal aura lieu dans le cyberespace.

«Je peux confirmer que cette audience se déroulera par vidéoconférence et qu'elle est ouverte au public et aux médias pour observation», a déclaré Delaney Windigo, agente de liaison en communication du Tribunal des mines et des terres de l'Ontario, dans un courriel adressé à la Tribune-Express concernant l'audience du Tribunal d'appel en matière d'urbanisme (TALU) sur le projet de cimenterie de Colacem Canada Inc. près de L'Orignal.

La date initiale de l'audience était fixée au 2 novembre, mais des «circonstances imprévues» ont fait que l'audience a été reportée du 9 novembre au 4 décembre. Le TALU a alloué 19 jours pour les témoignages des deux parties sur la question. Outre les ajournements de fin de semaine, il y aura une pause d'un jour dans la procédure lors du jour du Souvenir, le 11 novembre.

Il y a quatre ans, Colacem Canada Ltd. a demandé au Canton de Champlain et aux Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) de modifier le zonage d'une propriété située à côté de son installation d'approvisionnement en roches et graviers sur la route de comté 17, à environ cinq kilomètres à l'est de L'Orignal. L'entreprise veut construire une usine de production de ciment sur le site.

Les CUPR ont approuvé la demande de zonage, tandis que le Canton de Champlain l'a rejetée. Le projet de cimenterie est devenu l'objet d'une controverse quant à l'impact qu'il pourrait avoir sur les terres agricoles voisines, l'environnement local et les conditions de circulation routière.

Colacem Canada Ltd. a fait appel de la décision du Canton au TALU tandis qu'Action Champlain, un groupe de citoyens locaux, a fait appel de la décision des CUPR à TALU.

Mme Windigo a confirmé que l'audience virtuelle du mois prochain sera bilingue et que des services d'interprétation seront fournis aux participants. Des avis ont été envoyés à toutes les parties concernées au sujet du format de la vidéoconférence et Mme Windigo a déclaré qu'un lien sera disponible pour que les médias et le grand public puissent suivre l'audience.

Les résultats de l'audience devraient être disponibles auprès du TALU dans les 90 jours suivants le dernier jour de la session du tribunal. Mme Windigo a noté que certaines décisions du TALU prennent plus de temps si la question s'avère très complexe.