Le gouvernement fédéral versera 4,8 millions de dollars au Fonds pour l’écosystème de la Stratégie pour les femmes en entreprenariat, afin de les aider dans la relance économique.
Le gouvernement fédéral versera 4,8 millions de dollars au Fonds pour l’écosystème de la Stratégie pour les femmes en entreprenariat, afin de les aider dans la relance économique.

4,8 millions de dollars pour les femmes entrepreneures

Rédaction
EAP
Le gouvernement fédéral versera 4,8 millions de dollars au Fonds pour l’écosystème de la Stratégie pour les femmes en entreprenariat pour aider les entrepreneures de l’Ontario à s’adapter et à assurer la croissance de leur entreprise.  

Le gouvernement fédéral versera 4,8 millions de dollars au Fonds pour l’écosystème de la Stratégie pour les femmes en entreprenariat pour aider les entrepreneures de l’Ontario à s’adapter et à assurer la croissance de leur entreprise.  

«Les femmes entrepreneures ont fait face à des défis uniques durant cette pandémie et je suis ravie que notre gouvernement soit en mesure de fournir ces investissements cruciaux afin que les entreprises dirigées par des femmes puissent continuer de contribuer à l’avenir économique du Canada, a lancé Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international. Les entrepreneures veulent continuer à construire leurs entreprises et nous serons là pour les aider».  

Mary Ng, a annoncé le nom des 16 bénéficiaires du financement complémentaire de 4,8 millions de dollars du Fonds pour l’écosystème de la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat de l’Ontario pour aider les entrepreneures à passer à travers la crise. Cet investissement constitue ainsi en un complément au plus de 32 millions de dollars de financement de la SFE qui ont été versés auparavant à ces organisations.  

Le financement complémentaire vise à renforcer l’écosystème de l’entrepreneuriat féminin en Ontario, en permettant une meilleure collaboration pour les entrepreneures, au moyen de possibilités d’encadrement, de mentorat et de réseautage. Le gouvernement estime qu’il sera particulièrement important pour permettre aux femmes de saisir les possibilités de croissance dans les nouveaux marchés ou les marchés émergents à mesure que l’économie se remettra de la pandémie de COVID-19.