Le parc Calypso veut ouvrir ses portes cet été

Le parc Calypso de Limoges est fermé pour l'instant, mais la société propriétaire du parc souhaite déverrouiller les portes du complexe aquatique pour la saison estivale si le gouvernement provincial donne son aval.

«Nous croisons les doigts, car le temps presse», a déclaré Sandra Nadeau, directrice principale du marketing et de la communication du Groupe Calypso Valcartier, lors d'un entretien téléphonique le 22 mai.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE
Calypso Park lobbies for early reopening

Groupe Calypso Valcartier, l'entreprise québécoise qui possède à la fois Calypso et le parc Village Vacances Valcartier à Saint-Gabriel-de-Valcartier, au Québec, a approché les deux gouvernements provinciaux avec une proposition visant à permettre l'ouverture de ses deux parcs pour la saison touristique d'été, malgré les restrictions actuelles en matière de pandémie dans les deux provinces contre les grands rassemblements de personnes.

L'entreprise fait valoir qu'elle peut assurer la santé et la sécurité publiques des visiteurs et du personnel du parc en réduisant le nombre de personnes admises chaque jour.

«Nous essayons de montrer que nous sommes capables d'appliquer l'éloignement physique», a déclaré Mme Nadeau, ajoutant que le point principal du plan consiste à réduire à un tiers le nombre de personnes qui franchissent les tourniquets quotidiennement.

«Avec un taux d'occupation de 30% par jour, a déclaré Mme Nadeau, le parc semblera presque vide.»

Le plan

L'entreprise propose également de fermer certains attraits qui présentent un risque plus élevé de contagion de la COVID-19. Cela comprendrait la machine à vagues et aussi certaines «rivières» du parc où le débit de l'eau pourrait être trop rapide pour que les personnes en tubes évitent de se heurter les unes aux autres.

Le plan mise aussi sur le fait que l'eau des piscines et des autres attraits du parc devrait également agir comme un désinfectant, réduisant ainsi le risque de contagion par COVID-19 pour les visiteurs.

Il y aurait également des restrictions sur les concessions alimentaires mises en place pour éviter tout contact étroit. Le plan prévoit également d'augmenter la désinfection quotidienne des installations du parc et de faire en sorte que tout le personnel soit équipé d'un équipement de protection individuelle.

«Les gens devront aussi faire leur part», a déclaré Mme Nadeau, ajoutant que les groupes familiaux se serreraient les coudes et éviteraient toute interaction avec les autres, tandis que les individus seraient invités à maintenir une distance sociale pendant leur séjour. «Nous sommes convaincus que nous pouvons y arriver», a déclaré Mme Nadeau.

Sylvain Lauzon, président de Calypso Valcartier, a présenté la proposition de la compagnie aux gouvernements provinciaux de l'Ontario et du Québec. Le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) a également reçu une copie de la proposition, que le médecin hygiéniste en chef, Dr Paul Roumeliotis, a décrit comme «un très bon document» lors de l'une de ses téléconférences régionales quotidiennes. Il a fait remarquer, cependant, que le gouvernement provincial devrait prendre une décision à ce sujet.

Le temps presse

Le timing est crucial si le gouvernement provincial de l'Ontario décide d'autoriser une exception aux restrictions de la pandémie contre les grands rassemblements afin que le parc aquatique de Limoges puisse ouvrir.

«Calypso est un projet saisonnier, a déclaré Mme Nadeau. Nous avons besoin de temps pour nous préparer.»

Elle a fait remarquer qu'il faut au moins trois ou quatre semaines de préparation avant que le parc puisse ouvrir pour la saison estivale. Cela implique de nettoyer et d'assainir toutes les piscines et les «rivières» du parc aquatique, de repeindre les structures et de faire l'entretien d'avant-saison de certains équipements.

La réduction de la fréquentation quotidienne signifie une baisse importante des revenus saisonniers de la Calypso. Mais le parc aquatique pourrait encore faire des bénéfices, même avec un tiers seulement du nombre total de visiteurs habituels, s'il pouvait ouvrir maintenant pour toute la saison estivale.

«Si nous avons le feu vert maintenant, ce serait bien, a déclaré Mme Nadeau, ajoutant que le parc pourrait être prêt à recevoir un nombre réduit de visiteurs au début du mois de juillet. Après le 5 au 10 juillet, nous ne pouvons pas ouvrir, donc nous avons besoin d'une réponse très tôt.»

Mme Nadeau a noté que si le gouvernement provincial ne permet pas à Calypso d'ouvrir plus tôt, cela ne signifie pas pour autant la fin de Calypso. «Nous n'allons pas disparaitre», a-t-elle déclaré, ajoutant que l'entreprise peut se débrouiller même si le parc n’ouvre pas cette saison, bien que l’entreprise pourrait demander des allègements fiscaux ou d'autres types d'aide pour l'aider à faire face à la perte de revenus aux gouvernements provincial, fédéral et local.