Félix Pilon parmi l'élite

Âgé de seulement 9 ans, le quart-arrière de Saint-Bernardin, Félix Pilon, fait sa marque dans le football amateur et sa détermination lui ouvre maintenant les portes du Ontario Prospect Challenge, un match des étoiles regroupant les meilleurs joueurs de l'Ontario et de l'Ouest du Québec. Le match aura lieu au TD Place, le stade du Rouge et Noir, la dernière équipe d'expansion de la Ligue canadienne de football.

Pour atteindre ce niveau d'excellence, Félix a trimé dur à l'entraînement et a dû s'exiler à l'extérieur de son patelin pour pratiquer son sport favori. «Félix jouait au soccer au dôme d'Alexandria et on a vu une brochure de football, a indiqué le père de Félix, Joé Pilon. On savait que Félix était costaud physiquement, même s'il n'avait que 7 ans, alors que les autres joueurs avaient 8 ans. On a assisté à des pratiques des Gaels de Glengarry et il a eu la piqûre.»

Puisque les Gaels jouent du football récréatif au printemps, Félix Pilon voulait aller plus loin dans son développement et c'est à ce moment qu'il a joint les rangs des Wildcats de Cornwall, qui évoluent au sein de la National Capital Amateur Football Association (NCAFA). En 2014, il a obtenu le titre de joueur offensif par excellence chez les Wildcats, malgré une saison difficile avec seulement une victoire.

«Notre équipe n'était pas la meilleure et je n'avais pas toujours le temps de faire les passes, a indiqué le numéro 16 des Wildcats. J'en réussissais peut-être six sur 10. La ligne de défense ne bloquait pas assez et quand l'autre équipe mettait son meilleur demi-offensif sur le terrain, c'était difficile de marquer des points. Je n'avais pas le temps de compléter mes jeux. Je suis fier d'avoir été nommé MVP et ça me motive pour la prochaine saison.»

«Félix est un joueur habitant dans un territoire libre, donc on aurait pu aller jouer à Cumberland autant qu'à Cornwall, a rajouté Joé Pilon. Avec cinq saisons au printemps et à l'hiver, il a vite gagné en maturité. Il a joué 32 matchs en un an, ce qui est plus que les pros!».

En participant à des camps d’entraînement durant la saison morte, dont celui de l'entraîneur des quarts-arrières des Gees-Gees de l’Université d'Ottawa, Ron Raymond, Félix Pilon peut améliorer sa vision du jeu et sa technique à la position de quart-arrière. Éduqué à la maison, il a également plus de flexibilité en ce qui concerne son entraînement, qui est adapté à son âge et sa croissance, avec beaucoup d'exercices cardiovasculaires et d’assouplissement.

«Si j'allais à l'école régulière, je serais en train d'attendre le bus à 7h le matin, a lancé Félix. J'aime ça m'entraîner, ça me défoule et je sais que c'est nécessaire pour que je sois capable de bien jouer sur le terrain et d'être en forme pour le football.»

En se taillant une place au sein de l'équipe du Prospect Challenge, Félix Pilon gravit un échelon en expérience, mais également en notoriété. Dans un sport où les recruteurs épient chaque mouvement des joueurs, cette occasion est une excellente nouvelle pour le quart-arrière de 4 pieds 11 pouces et 115 livres.

«Notre but avec le Challenge est que Félix se fasse remarquer, car il est un des plus jeunes au camp, a indiqué sa mère, Monia Lasanté. S'il peut gagner en expérience, mieux comprendre le jeu et demeurer attentif à ses objectifs, il sera sur le bon chemin.»

Malgré les entraînements, les camps et les nombreux matchs, Félix Pilon demeure un jeune garçon simple, qui joue avec détermination et pour le plaisir. S'il rêve de jouer au football à de hauts niveaux, il veut également s'amuser et vivre pleinement.

«J'aime le contact, ce qu'il n'y avait pas au soccer, a-t-il dit. Le football demeure un passe-temps pour moi.»

«Il y a de belles valeurs d'équipe et de détermination au football, a conclu son père. Les gars ne se laissent pas tomber, ils courent et jouent ensemble. Je suis bien content que Félix aime ça, car ce sont des valeurs d'esprit d'équipe et de respect qu'il aura dans la vie quotidienne, pas juste au football.»

Le match des étoiles du Prospect Challenge aura lieu le 3 mai prochain, à Ottawa.

 

Date: 
Monday, 2 March 2015 - 8:45am
Newspaper: 
Journalist/e: 
Stephane Lajoie
Un couple à la rue
Un incendie a forcé un couple de personnes âgées de L’Orignal à quitter la...
MORE
Une camaraderie qui défie les âges
Depuis 41 saisons, les Hawks de Hawkesbury représentent l'élite du hockey...
MORE
Arguments de taille
Lorsque les maires de Prescott-Russell rencontreront les représentants de la...
MORE

Édition André Paquette

La Compagnie d'Édition André Paquette Inc
1100 Aberdeen C.P. | P.O. Box 1000
Hawkesbury ON K6A 1K7 Canada

Président | President Bertrand Castonguay
Directeur général | General Manager Roger Duplantie
Directeur, Ventes et développement | Director, Sales and development François Bélair
Directeur de l'information | News editor François Legault

EditionAP logos